FAQ Connexion
Rechercher Profil
Membres Groupes
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S’enregistrer
Jovan Jarkko
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Tout ne doit pas mourir.. Index du Forum  » Les Secrets de l'Univers [HRP]  » Les héros (malgré eux...)  » Jovan Jarkko
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jovan Jarkko
Joueurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2013
Messages: 114
Localisation: Criticorum

 Message Posté le: Mar 2 Juil - 12:50 (2013)    Sujet du message: Jovan Jarkko
Répondre en citant

Fiche de personnage

Nom: Jovan «Moineau» Jarkko
Sexe: Masculin
Espèce: Humain
Alliance: Guilde / Aurige
Age: 23 ans
Origine: Criticorum
Rang: Capitaine

Informations générales
Date de naissance: 13 novembre 4976
Cheveux: Châtains
Yeux: Noisette
Taille: 175 cm
Poids: 70 kg

Chemin de vie
Enfance: Grande ville
Apprentissage: Dans la rue
1er poste: Flotte spatiale – Astropilote
1er temps de service: Promotion élevée
2e temps de service: Promotion et récompense

Vitalité: 9
Anima: 4

Caractéristiques
Force: 3
Dextérité: 8
Endurance: 4
Intelligence: 8
Perception: 7
Tech: 5

Esprit
Extraverti: 4 / Introverti: 4
Passion: 3 / Calme: 2
Foi: 2 / Ego: 3

Compétences innées
Charme: 4
Combat mains nues: 4
Discrétion: 3
Esquive: 5
Intimidation: 4
Mêlée: 3
Observation: 6
Tir: 6
Vigueur: 3

Compétences acquises
Baratin: 4
Conduite (vaisseaux spatiaux): 7
Connaissance (peuples, lieux visités): 1
Connaissance (routes stellaires): 4
Connaissance de la rue: 3
Enquête: 2
Etiquette: 1
Force d’âme: 1
Guerre (armes lourdes): 2
Langue (dialecte local): 2
Machine pensante: 2
Premiers soins: 2
Rédemption tech (électricité): 3
Rédemption tech (mécanique): 3
Scaphandre: 2
Science (senseurs): 3

Atouts et handicaps
Commission: 9
Investissements: 3 (nanti)
Contact: 1 (Andraston Spilara – Criticorum)
Noir secret: 2
Orphelin: 1

Qualités et défauts
Pilote d’élite (+2 aux compétences de conduite)
Curieux (Extraverti +2 en voyant quelque chose de nouveau)
Cabotin (Calme -2 quand il est exclu de l’action)
Détesté par les animaux (-2 dans les interactions avec les animaux hors combat)
Fureteur (Calme -2 en voyant quelque chose de nouveau)

Equipement
Pistolet automatique petit calibre (Init: - / Jet: Dex + Tir / DMG: 4 / Portée: 10/20 / FOR/Cadence: -/3 / Tirs: 13 / TAI: S / Notes et effets: -
2 chargeurs (13 balles)
100 balles
Armure de cuir, renforts plastique (5) + revêtement pare-balles (+4 contre les balles)
MedPac NT3
Trousse d’électricité
Trousse de mécanique
Torche à fusion NT3


Dernière édition par Jovan Jarkko le Mar 2 Juil - 17:56 (2013); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Skype
Publicité






 Message Posté le: Mar 2 Juil - 12:50 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut »
Jovan Jarkko
Joueurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2013
Messages: 114
Localisation: Criticorum

 Message Posté le: Mar 2 Juil - 13:39 (2013)    Sujet du message: Jovan Jarkko
Répondre en citant

Historique

Je suis né dans les bas-fonds de la capitale de Criticorum, un après-midi de novembre où il tombait des cordes. J’ai jamais connu mon père, un Fouinard qui a vite fait de quitter ma mère en apprenant qu’elle attendait un gosse, prétextant aller sur Byzantium Secundus pour servir l’Empereur et ramener du fric... on l’a jamais revu. Ma mère m’a élevé comme elle a pu et est morte quand j’avais 9 ans, d’une balle perdue pendant une rixe de gangs.
   
Du coup je me suis retrouvé à la rue où j’ai zoné quelques jours, pionçant avec les clodos, avant de rencontrer Andraston Spilara, un gamin à peine plus âgé que moi. Il m’a invité dans sa planque dans les sous-sols d’un vieux supermarché et on passait nos journées à dégoter des débris de la Seconde République qu’on retapait pour se faire un peu de blé et s’offrir de quoi manger, quand on se servait pas directement dans les réserves du magasin. Faut dire qu’Andy était plutôt doué, autant pour réparer des bidules électroniques que pour trouver et piquer ce qu’on avait besoin. C’est lui qui m’a appris tout ce que je sais, même si je le soupçonne - et c’est de bonne guerre - d’avoir gardé l’essentiel de ses trucs pour lui.      
     
Les années ont passé comme ça et on a fini par avoir de quoi se payer une petite piaule où on entassait notre matos et où on invitait des filles pas vraiment farouches. Ramener les nanas c’était mon domaine, parce que le pauvre Andy avait une tronche de fouine qui les faisait plutôt fuir. J’allais donc faire ma tournée dans les bars louches du quartier et c’était rare que je revienne bredouille. Faut dire que j’ai un certain charme et que je faisais bien plus que mon âge.      
     
C’est dans un de ces bouges près du spatioport que j’ai connu Vincenzo Harkoma. Je sais pas pourquoi il m’a payé un verre ce soir-là, ni pourquoi il m’a proposé du boulot et encore moins pourquoi j’ai accepté. Ce que je sais, c’est que trois jours plus tard, je me suis retrouvé à jouer les hommes à tout faire sur un petit vaisseau aurige, l’Insatiable, qui ne comptait que deux membres d’équipage: Necus Loski, le pilote et Vince qui officiait comme ingénieur de bord. Moi qui rêvais chaque soir en regardant les étoiles de quitter le bourbier infâme que sont les quartiers populaires d’Achaeon, j’avais jamais imaginé une sortie pareille. J’avais vraiment le cul bordé de nouilles, comme me l’a dit Andy quand je suis allé lui faire mes adieux.      
     
La première fois que j’ai eu le manche à balai de ce vénérable Explorateur entre les mains, ça a été comme une révélation. Necus s’en est rendu compte et m’a envoyé fissa à l’académie des Auriges sur Ligueheim pour devenir astropilote. C’est là que j’ai gagné mon surnom de Moineau et je préfère croire que c’était plus pour mes exploits dans les airs que pour ma modeste constitution...      
     
Après avoir payé mes galons de capitaine, je suis revenu sur Criticorum pour rendre visite à Andy et voir ce qu’il était devenu. J’ai pas mis longtemps pour le retrouver... ce sacré margoulin avait ouvert une boutique d’apparence honnête, mais en réalité son activité principale consistait à fournir un bon nombre de clients en armes diverses et en objets technologiques de tout poil. Il avait même réussi à épouser Nylda, une des poupées blondes que j’avais ramenée un soir, et ils venaient d’avoir une petite fille prénommée Lanïane. J’ai d’abord refusé quand ils m’ont demandé d’être son parrain, mais j’ai littéralement craqué en la voyant. Heureusement pour elle, c’est tout le portrait de sa mère.      
     
Je les ai quittés quelques jours plus tard et j’allais tenter de me faire engager sur un gros cargo de la Ligue quand j’ai à nouveau croisé Vince. Je lui ai offert un verre en souvenir du bon vieux temps et il m’a appris que Nec était mort en lui laissant l’Explorateur, ses clés de saut et toute sa cargaison, dont une bonne partie n’était pas légale. Quand je lui ai demandé comment, l’Ingénieur a été plus que vague en disant qu’il avait fait «le saut de trop» avant d’enchaîner en me demandant si je voulais pas être son nouveau pilote. J’ai pas hésité une seconde, sachant qu’il me faudrait sûrement des années avant de pouvoir prendre les commandes d’un vaisseau si je partais comme prévu et c’était pas faire un peu de contrebande qui m’inquiétait.      
     
En y repensant, j’ai jamais vraiment su qui était le capitaine Loski, mais ça devait pas être n’importe qui. Avoir un vaisseau à soi c’était déjà pas courant et je me demande comment il s’y est pris pour que j’entre à l’académie sans avoir vraiment suivi d’études avant. Il devait connaître du monde ou être sacrément influent, peut-être même les deux à la fois.      
     
De retour sur l’Insatiable et en route pour Shaprut, Vince m’a expliqué que Nec et lui étaient sathraïstes et en quoi ça consistait. Il m’a avoué qu’il avait trouvé une combine pour désactiver à volonté le régulateur du vaisseau, ce qui était bien entendu strictement prohibé. En atteignant le portail, j’ai voulu tenter l’expérience et il m’a fallu un moment en arrivant de l’autre côté pour me remettre de l’extase sublime que ça avait déclenché. J’ai compris pourquoi l’ancien pilote en avait abusé et je me suis juré de pas y succomber à chaque passage, promesse que j’arrive plus ou moins bien à tenir.      
     
Depuis ce jour-là, Vince et moi on fait la navette entre les différentes planètes des systèmes de Criticorum, Shaprut, Byzantium Secundus, Madoc et Ligueheim, trimballant des marchandises légales, d’autres un peu moins et parfois même des passagers. C’est la belle vie, même si de temps en temps le baratin avec les douaniers fonctionne pas et qu’on doit les semer vite fait et éviter le coin un moment, histoire de se faire oublier.      
     
Je reviens aussi souvent que possible à Achaeon pour voir ma filleule, qu’est devenue une petite nana adorable qui me court dessus dès qu’elle m’entend arriver. Je deviens complètement gaga quand je suis avec elle. Ça me fout les jetons et ça fait bien marrer Andy, qui me demande à chaque fois quand je vais finir par fonder une famille. Et à chaque fois, je lui réponds qu’avoir une femme et des mômes ça va quand t’as les pieds cloués au sol, pas quand tu tutoies les étoiles...      
     
Quelques sauts et livraisons plus tard, on se fait aborder par un type bien sapé au spatioport de Ligueheim qui nous demande si on est disposés à livrer quelques affaires à son maître, un Franc-Marchand du nom de Marton Hanllek, parti en croisière. On accepte sans trop hésiter et on le suit dans un hangar pour qu’il nous montre la marchandise. A voir le nombre de containers, on se demande si c’est pas carrément sa maison qu’il veut qu’on lui apporte... On règle les derniers détails pendant que les caisses sont entassées dans le vaisseau et on décolle pour rejoindre le «Lady Caraway».

   
 
Description

Jovan n’est ni très grand, ni très costaud, mais il a du charme et une certaine classe. Ses cheveux mi-longs sont tirés en arrière et il porte le plus souvent une barbe de trois jours, qu’il entretient savamment.   
 
     
Il est vêtu d’un T-shirt clair, d’une veste de cuir courte dont les manches sont la plupart du temps remontées au milieu de ses avant-bras et portant le sigle des Auriges, d’un pantalon, de bottines et de mitaines de la même matière, le tout dans les tons gris argent et noir. Une ceinture dont la boucle représente un passereau aux ailes déployées vient mettre la touche finale à la tenue.      


Dernière édition par Jovan Jarkko le Jeu 4 Juil - 16:54 (2013); édité 10 fois
 Revenir en haut »
Skype
Jovan Jarkko
Joueurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2013
Messages: 114
Localisation: Criticorum

 Message Posté le: Mar 2 Juil - 13:42 (2013)    Sujet du message: Jovan Jarkko
Répondre en citant

Description du PNJ



Vincenzo Harkoma

Ingénieur, 46 ans, 182 cm, 80 kg, originaire de Midian.

Troisième fils du baron Renba Li Halan, il est élevé selon les stricts préceptes prônés par sa maison. A l’adolescence, il refuse d’entrer dans un ordre combattant de l’Eglise et quitte sa planète natale en reniant sa famille pour rejoindre l’Ordre suprême des ingénieurs.

Ses études à l’Académie de Ligueheim ne sont qu’une formalité et il gravit rapidement les échelons. Il est engagé comme chef mécanicien sur un gros cargo aurige faisant la navette entre les systèmes de Ligueheim, Madoc, Byzantium Secundus et Criticorum.

Quelques années plus tard, ravi de quitter son poste où il s’ennuie, il s’associe avec le capitaine Necus Loski, pilote et propriétaire d’un vaisseau de taille modeste qui lui propose de partager les gains amassés en commerçant plus ou moins légalement entre Criticorum, Shaprut, Byzantium Secundus, Madoc et Ligueheim. Necus lui parle du sathraïsme et, conquis par cette philosophie, il parvient à installer un interrupteur sur le régulateur de l’Insatiable, expérimentant la connexion essentielle avec l’Univers dans son entier.


Vincenzo est intelligent, brillant même. D’un naturel plutôt bon vivant et calme, il est passionné, méticuleux et tenace, en particulier lorsqu’il s’agit de technologie, ne laissant jamais un problème sans solution. La diplomatie n’est pas son fort et il préfère éviter de côtoyer les nobles, avec lesquels il n’hésite pas à se montrer acide. Son humour très fin ainsi que son côté pince-sans-rire peuvent déstabiliser ses interlocuteurs, voire même le faire passer pour quelqu’un d’hautain, mais il sait se montrer charmant et s’effacer lorsque la situation l’exige. Très cultivé, il est féru de musique classique millénaire (il passe la 5e Symphonie de Beethoven dans les hauts-parleurs du vaisseau à chaque saut) et de littérature. Plutôt pacifiste, il sait tout de même se servir d’une arme de poing et de la tourelle du vaisseau lorsqu’il n’y a pas d’autre alternative.
  


Dernière édition par Jovan Jarkko le Mar 2 Juil - 17:57 (2013); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Skype
Jovan Jarkko
Joueurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2013
Messages: 114
Localisation: Criticorum

 Message Posté le: Mar 2 Juil - 13:47 (2013)    Sujet du message: Jovan Jarkko
Répondre en citant

Plan du vaisseau










 Revenir en haut »
Skype
Contenu Sponsorisé






 Message Posté le: Aujourd’hui à 05:46 (2018)    Sujet du message: Jovan Jarkko

 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
Tout ne doit pas mourir.. Index du Forum  » Les Secrets de l'Univers [HRP]  » Les héros (malgré eux...)  » Jovan Jarkko
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation


Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson
Copyright © Jakob Persson 2003



Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com